1/01 à 01:00  - Rafraichir - Répondre

Nos domaines d’activité

  • Haute fiabilité organisationnelle

    Fiabilité et performance de l’activité opérationnelle, plans de continuité, optimisations des flux et des services supports, amélioration continue, réseaux managériaux d’entraide et d’expertise

    Qualité de vie, santé, et performance au travail

    Management de la fatigue et de la performance humaine, conciliation des sphères de vie, équilibre travail-vie privée, risques psychosociaux, travail de nuit, horaires atypiques, accidentologie, pénibilité...

    Management en situations complexes

    Management libéré, non hiérarchique, de proximité, de publics atypiques, mise en place de réseaux managériaux, bien-être du manager, dialogue social, soft-power...

    Innovation sociale

    Accompagnement durable du changement, agilité organisationnelle, supervision et régulation d’équipes, intégration des aléas (approches VUCA), intelligence économique et territoriale,

    Éthique et société

    Égalité femme-homme, intégration et recrutement de publics atypiques et à haut potentiel, diversité culturelle et générationnelle, médiation, handicap...

    Études et recherches scientifiques

    Expérimentations en situation réelle de travail, chronobiologie, psychologie, sociologie, évaluations psychométriques, enquêtes statistiques.

Chantiers participatifs

La méthode d’intervention par chantiers est plus particulièrement recommandée lorsque la situation au sein de l’organisation nécessite un impératif de résultats concrets et d’amélioration de fiabilité et de conditions de travail à court terme.

Il s’agit de formations-actions réalisées en situation réelle de travail.

Au regard de la rapidité des changements pouvant être effectués, elle nécessite en parallèle un accompagnement de l’équipe managériale dès le début de l’intervention

Si l’on prends l’exemple de la prévention des risques psychosociaux, les chantiers participatifs s’inscrivent dans le registre de l’assistance immédiate et de la prévention secondaire [1]

Déroulement

Le chantier se déroule sur 5 jours "sanctuarisés" et réunit une équipe spécifiquement formée pour mener une opération d’assistance immédiate dans l’organisation lorsque la situation est dégradée.

Il a été préparé en amont, en concertation avec la direction, le CHSCT ou tout groupe de travail intéressé par la santé au travail des agents de l’organisation :

  • Identification commune des terrains stratégiques et prioritaires
  • Négociation des conditions favorables à l’apprentissage et à l’expérimentation de solutions nouvelles
  • Constitution d’un groupe d’expérimentation motivé et multidisciplinaire incluant des employés / opérateurs du secteur, des chefs d’équipes, des chefs de services, des chefs d’atelier, ainsi que des membres des fonctions liées au service concerné (fonctions supports, fonctions amont aval, fonction managériale indirecte)

Les journées sont cadencées par un programme précis permettant de donner du rythme, des repères, et d’induire une progression rapide conduisant à des résultats concrets et ce dès la fin du chantier.

Jour 1

Journée de formation, permettant aux participants de s’approprier la « trousse de secours » et les « premiers gestes » nécessaire pour intervenir directement sur les problèmes diagnostiqués, grâce à démarche d’’expérimentation participative locale et d’amélioration continue.

Elle permet d’acquérir des bases structurantes en rapport direct avec les problèmes de terrain (concertation et mise en place de règles et de représentations communes, amélioration continue des règles ect…).

La formation est la plus concrète possible, impliquant des exercices d’observation in-situ (travail prioritaire sur la notion d’écart prescrit/réel et sur la réduction des irritants quotidiens)

Jour 2 et jour 3 matin

Analyse du travail ou de la tâche au travers des conduites opératoires, des compétences mises en œuvre ou requises, de l’autonomie et de la latitude décisionnelle laissée aux agents, de la complexité et de la charge psychologique associée (irritants, doubles contraintes, redondances, non pertinence...), du soutien social mobilisable...

Recherche de causes, élaboration d’hypothèses et de pistes d’action.

Jour 3 midi :

Présentation à la direction pour validation des pistes d’action pressenties (orientations, enjeux, investissements, moyens nécessaires, …)

Jour 3 après midi, jour 4, et jour 5

Expérimentation, mise en place immédiate des solutions les plus accessibles, formalisation (rédaction, affichage, choix d’indicateurs...) et publication des règles de fonctionnement commun et des bonnes pratiques identifiées.

Fin du jour 5 :

Etablissement de la liste des actions de suivi « post chantier » qui seront à mener pour pérenniser les changements induits par l’intervention (prévention tertiaire, puis primaire), présentation à la direction.

Montée en puissance de l’intervention et dispositif de pilotage associé

Dans le cas où plusieurs chantiers ont lieu au même moment dans la même organisation, ou dans le cas où la complexité des problèmes rencontrés dépasse la capacité du groupe participant au chantier, il est alors nécessaire de mettre en place un comité de pilotage supervisant et coordonnant l’ensemble des chantiers en cours.

Placé sous l’autorité de la direction de l’organisation, et travaillant en étroite collaboration avec le CHSCT ou tout groupe de travail portant sur la santé au travail existant dans l’organisation, il assure la diffusion de l’information à la chaine managériale et aux parties prenantes du service concerné (autres agents, autres services etc..).

Il veille également au maintien des conditions de réalisation tout au long des interventions.

Notes

Twitter @BELIER_HRO

Copyright BELIER HRO - Site réalisé sous SPIP avec le squelette Bélier HRO. - Mentions Légales