Nos domaines d’activité

  • Haute fiabilité organisationnelle

    Fiabilité et performance de l’activité opérationnelle, plans de continuité, optimisations des flux et des services supports, amélioration continue, réseaux managériaux d’entraide et d’expertise

    Qualité de vie, santé, et performance au travail

    Management de la fatigue et de la performance humaine, conciliation des sphères de vie, équilibre travail-vie privée, risques psychosociaux, travail de nuit, horaires atypiques, accidentologie, pénibilité...

    Management en situations complexes

    Management libéré, non hiérarchique, de proximité, de publics atypiques, mise en place de réseaux managériaux, bien-être du manager, dialogue social, soft-power...

    Innovation sociale

    Accompagnement durable du changement, agilité organisationnelle, supervision et régulation d’équipes, intégration des aléas (approches VUCA), intelligence économique et territoriale,

    Éthique et société

    Égalité femme-homme, intégration et recrutement de publics atypiques et à haut potentiel, diversité culturelle et générationnelle, médiation, handicap...

    Études et recherches scientifiques

    Expérimentations en situation réelle de travail, chronobiologie, psychologie, sociologie, évaluations psychométriques, enquêtes statistiques.

Des universitaires en caserne - La Gazette des communes

Retrouvez l’intervention de Marc Riedel dans l’article de la Gazette des communes du 3 février 2014.

Gazette des communes - Des universitaires en caserne
Téléchargez l’article au format PDF

Le services départemental d’incendie et de secours de Saône-et-Loire développe depuis 2006 un projet managérial original en s’appuyant sur une équipe de scientifiques.

Entre personnel administratif, pompiers volontaires et pompiers professionnels, les services départementaux d’incendie et de secours (Sdis) doivent faire cohabiter des cultures professionnelles différentes : conventionnelle dans les bureaux, créative sur le terrain… Un casse-tête managérial d’autant plus complexe que, selon la temporalité et la mission, ces deux logiques peuvent, sous l’égide de hiérarchies changeantes, exiger du même individu des actions contradictoires.

Confronté à ce paradoxe, le Sdis de Saône-et-Loire (2000 agents, 555 700 habitants) mène depuis 2006 un travail inédit, accompagné par plusieurs sociologues et chronobiologistes. « Nous recherchions un cheminement sur lequel refonder nos modes d’organisation et de management en réconciliant fonctionnel et opérationnel », explique le colonel Michel Marlot, directeur de l’établissement.

La science à la rescousse

L’objectif séduit les scientifiques, ainsi que le Fonds national de prévention (FNP) de la caisse de retraite CNRACL, qui soutient le projet. Alternant recherche et travaux pratiques, s’engagent alors six années de « recherche-action » durant lesquelles « les agents intéressés ont eu l’opportunité de construire eux-mêmes la résolution de leur problème », rapporte le chercheur et consultant Marc Riedel, lui-même devenu pompier pour l’occasion !

De cette dynamique collective naissent plusieurs actions, concernant deux axes principaux : « Le capital santé des agents, avec la prise en compte des questions liées à la condition physique et psychologique d’un travail à horaires atypiques, et le management, dont le mode, plus transversal et collaboratif, passe désormais par les anciens chefs de groupement territorial devenus de vrais consultants internes pour les initiatives du terrain », détaille Marc Riedel.

Plusieurs articles ainsi qu’un essai ont déjà été publiés pour partager cette expérience qui « bouscule les managers dans leurs certitudes », selon le colonel Marlot.

Focus : « Mieux prévenir les risques »

Commandant Stéphane Berrez, chef du service « formation », animateur en hygiène et sécurité -

« Alors que l’influence sur le travail des rythmes biologiques et psychologiques s’impose comme une évidence, pas un Sdis n’avait poussé la réflexion jusqu’à en mesurer l’impact sur la santé des sapeurs-pompiers et l’éventuelle accidentologie.

Grâce à l’étude chronobiologique menée durant dix-huit mois sur une trentaine de volontaires, nous avons établi ces données et produit des solutions adaptées, telle une salle de reconditionnement pour les personnels du centre de traitement de l’alerte soumis à des pressions de travail arythmiques, ainsi qu’une réflexion sur les régimes de garde, en accord avec les nouvelles directives européennes [*]. Ce travail, réalisé en faveur d’une meilleure prévention des risques et d’un mieux-être, a aussi contribué à resserrer les liens au sein des équipes. »

Article de Laurence Denès

Notre approche vous intéresse ? Rencontrons nous !

Twitter @BELIER_HRO

Copyright BELIER HRO - Site réalisé sous SPIP avec le squelette Bélier HRO. - Mentions Légales