Nos domaines d’activité

  • Haute fiabilité organisationnelle

    Fiabilité et performance de l’activité opérationnelle, plans de continuité, optimisations des flux et des services supports, amélioration continue, réseaux managériaux d’entraide et d’expertise

    Qualité de vie, santé, et performance au travail

    Management de la fatigue et de la performance humaine, conciliation des sphères de vie, équilibre travail-vie privée, risques psychosociaux, travail de nuit, horaires atypiques, accidentologie, pénibilité...

    Management en situations complexes

    Management libéré, non hiérarchique, de proximité, de publics atypiques, mise en place de réseaux managériaux, bien-être du manager, dialogue social, soft-power...

    Innovation sociale

    Accompagnement durable du changement, agilité organisationnelle, supervision et régulation d’équipes, intégration des aléas (approches VUCA), intelligence économique et territoriale,

    Éthique et société

    Égalité femme-homme, intégration et recrutement de publics atypiques et à haut potentiel, diversité culturelle et générationnelle, médiation, handicap...

    Études et recherches scientifiques

    Expérimentations en situation réelle de travail, chronobiologie, psychologie, sociologie, évaluations psychométriques, enquêtes statistiques.

Les femmes sapeurs-pompiers au coeur de l’opérationnel - Magazine Sapeurs-Pompiers de France

Intervention de Marc RIEDEL dans le magazine Sapeurs-Pompiers de France concernant l’augmentation des effectifs féminins au sein de la profession de sapeur-pompier.

Texte publié

Marc Riedel est chercheur à l’université de Tours (EA 2114). Docteur en sociologie, doctorant en psychologie et chronobiologiste, réalisant toutes ses recherches en immersion et en situation réelle de travail, il est devenu SPV en 2006, au sein du Sdis 71.

« La culture opérationnelle des sapeurs-pompiers est une culture de la virilité. L’étymologie du mot est synonyme de courage, de vigilance et de rigueur, attitudes qui ne sont pas réservées qu’aux hommes… Pourtant les femmes y sont considérées comme “étrangères”, on les stigmatise sous prétexte, argument médiocre, qu’elles ne seraient pas assez solides pour faire face aux contraintes opérationnelles. Oublions le cliché. Prenons les faits, en matière d’incendie par exemple. Savez-vous qu’au niveau mondial, une part importante des décès de sapeurs-pompiers lors de gros feux est due à des problèmes cardiovasculaires ? Retenez ici que le seul fait d’être un homme constitue une fragilité et un facteur de risque à cet égard…

D’un point de vue collectif, une grande diversité de profils, ayant chacun des avantages physiologiques et psychologiques différents, réduit la probabilité de se retrouver collectivement désarmés face à un problème sérieux et imprévu. Dans la nature, qui ne fait de cadeau à personne en matière de sélection, l’uniformité d’un groupe est une tare en matière d’adaptation et on parle de la survie des plus adaptés, et non des plus “forts” ou des plus “conformes”. Notez que l’adaptabilité collective face à un problème inédit ou vital, c’est une notion 100 % opérationnelle.

En définitive, la seule question à poser est : “Est-ce qu’opérationnellement parlant l’objectif est atteint ?”. Beaucoup d’hommes ne passent pas toujours ce test avec brio, moi le premier, alors que des femmes le font. L’activité opérationnelle a toujours cette grande vertu de vous remettre les pendules à l’heure. »

Twitter @BELIER_HRO

Copyright BELIER HRO - Site réalisé sous SPIP avec le squelette Bélier HRO. - Mentions Légales