1/01 à 01:00  - Rafraichir - Répondre

Nos domaines d’activité

  • Haute fiabilité organisationnelle

    Fiabilité et performance de l’activité opérationnelle, plans de continuité, optimisations des flux et des services supports, amélioration continue, réseaux managériaux d’entraide et d’expertise

    Qualité de vie, santé, et performance au travail

    Management de la fatigue et de la performance humaine, conciliation des sphères de vie, équilibre travail-vie privée, risques psychosociaux, travail de nuit, horaires atypiques, accidentologie, pénibilité...

    Management en situations complexes

    Management libéré, non hiérarchique, de proximité, de publics atypiques, mise en place de réseaux managériaux, bien-être du manager, dialogue social, soft-power...

    Innovation sociale

    Accompagnement durable du changement, agilité organisationnelle, supervision et régulation d’équipes, intégration des aléas (approches VUCA), intelligence économique et territoriale,

    Éthique et société

    Égalité femme-homme, intégration et recrutement de publics atypiques et à haut potentiel, diversité culturelle et générationnelle, médiation, handicap...

    Études et recherches scientifiques

    Expérimentations en situation réelle de travail, chronobiologie, psychologie, sociologie, évaluations psychométriques, enquêtes statistiques.

Prévenir les RPS liés aux changements ou à l’amélioration continue

Les méthodes classiques de management, d’accompagnement du changement ou de mise en place de démarches d’amélioration continue ont le plus souvent pour objectif premier de faire adhérer les individus à un plan d’action déjà établi, construit hors de la situation de travail et sans solliciter les acteurs locaux, essentiellement à partir d’une approche gestionnaire ou procédurale de l’organisation.

Les aspects humains du projet sont souvent abordés succinctement lors de la présentation des objectifs, des plans d’actions, ou au début de formations et séminaires avant de donner priorité à d’autres impératifs.

Quand ce changement est hautement stratégique pour l’organisation ou particulièrement lourd, investir des moyens pour préserver la santé des personnes impliquées devient une nécessité sur le plan humain mais aussi un facteur de réussite et de pérennité du projet.

Les émotions exacerbées (colère, peur), les comportements inhabituels (agressivité, absentéisme, grève du zèle…) ne relèvent pas uniquement de la « résistance au changement » mais peuvent traduire un véritable mal-être et des risques réels pour la santé des salariés.

Le changement, facteur de risque psychosocial

En remettant en question les habitudes de travail, le changement retire leurs ressources psychosociales (soutien social, aux personnes concernées et augmente fortement leurs efforts d’adaptation. Ceci induit une véritable surcharge de travail et profite aux tensions entre les personnes et les équipes. Lorsqu’il est imposé, le changement induit de plus un sentiment de perte de contrôle ajoutant à l’ensemble.
La fréquence des changements, les délais courts et le manque de préparation sont donc une cause majeure d’apparition des RPS (stress, anxiété, burn-out, tentative de suicide) et de résistance au changement…

Prendre en compte les dimensions physiques (ergonomie, fatigue...), mentales (émotions, attentes, représentations) et sociales (culture, soutien mutuel, climat social) des personnes concernées devient donc impératif. Il en va de la santé au travail comme de la réussite du projet lui-même.

BELIER Santé à développé une démarche de prévention des RPS permettant de prendre en compte ces aspects en amont et pendant la situation de changement organisationnel.

Twitter @BELIER_HRO

Copyright BELIER HRO - Site réalisé sous SPIP avec le squelette Bélier HRO. - Mentions Légales